CCDARE Country Output in Benin

 

Summary

Le Projet de renforcement des capacités d’adaptation des communes du département de l’Alibori est un projet initié par l’ONG Initiatives pour un Développement Intégré Durable (IDID) et financé par le programme CCDARE (Changement Climatiques et Développement - s’Adapter en RÉduisant la vulnérabilité), un programme conjoint PNUE/PNUD pour l’Afrique subsaharienne supporté par le Ministère des Affaires étrangères du Danemark. Couvrant une période de six mois (avril à octobre 2009), l’objectif global de ce projet est de renforcer les capacités des communes du département de l’Alibori à mieux s’adapter aux changements climatiques. Trois objectifs spécifiques ont été ciblés à savoir:

  1. Renforcer les capacités techniques des élus locaux, cadres techniques des mairies, responsables des organisations faîtières des producteurs, centres Communaux de Promotion Agricole (CeCPA) sur les changements climatiques.

  2. Fournir un appui technique aux mairies pour l’intégration des options d’adaptation dans les Plans Annuels d’Investissement et de développement (PAI).

  3. Mettre en place dans les communes un système de gestion des risques et des sinistres liés aux changements climatiques.

Trois principaux groupes cibles sont directement concernés par les activités du projet à savoir : les élus locaux : maires, chefs d’arrondissement, chefs village ; les Organisations faîtières des producteurs et les leaders d’opinions : Unions Communales des Producteurs, Unions Communales des Eleveurs, Unions communales des Artisans, etc. ainsi que leurs représentants au niveau départemental ; les cadres techniques des mairies, des Centres Communaux pour la Promotion Agricole (CeCPA), et autres acteurs de développement intervenant dans le département.

Les activités réalisées couvrent les six (6) communes du Département de l’Alibori situé dans l’extrême nord du Bénin (confère carte 1). Il s’agit des communes de Kandi, Karimama, Ségbana, Malanville, Banikoara et Gogounou. Cette zone est fortement soumise aux effets des phénomènes extrêmes climatiques tels que les vents violents, le raccourcissement de la saison des pluies, les poches de sècheresse en pleine saison pluvieuse, une forte variabilité spatio-temporelle des pluies et les inondations. Le présent rapport fait le point des activités réalisées par le projet, présente le niveau d’atteinte des objectifs fixés, leurs incidences sur la réduction de la vulnérabilité des communautés locales ciblées et finit par quelques perspectives pour une meilleure capitalisation des acquis du projet.

Further information:


 

 
 

Status Report

CCDARE in Sub - Saharan Africa

Partners